Skip to content

Maxime d’Aboville et Olivier Sitruk au Théâtre Hébertot

A la rentrée prochaine, au Théâtre Hébertot, ne manquez pas Les Jumeaux Vénitiens, célèbre pièce de Carlo Goldoni, adaptée et mise en scène, par Jean-Louis Benoit. Sur les planches, Maxime d’Aboville et Olivier Sitruk – duo de choc – incarnent Tonino et Zanetto, les deux héros de cette comédie délicate, drôle et tendre. A vos agendas !

Les Jumeaux Vénitiens de Goldoni

Carlo Goldoni, l’un des plus grands auteurs italiens du XVIIIème siècle, fête cette année ses 310 ans. Réformateur inspiré de la comédie moderne transalpine, il est à l’origine de plus de 200 pièces dramatiques, burlesques ou comiques dont plusieurs sont encore considérées comme de véritables chefs d’oeuvre d’écriture. On retrouve, parmi ces petites pépites théâtrales, La Locendiera, Le Menteur, Les Rustres ou Les deux jumeaux vénitiens, repensée, cette saison au mythique Théâtre Hébertot par l’excellent Jean-Louis Benoit. Ce dernier, brillant acteur, réalisateur et scénariste alésien (récompensé, entre autres, en 1998, par le Molière du metteur en scène), n’est pas étranger à l’univers de Goldoni, pour avoir déjà monté La Villégiature, au Festival d’Avignon en 2002 et Les Rustres, à la Comédie-Française, en 2015.

L’histoire des Jumeaux Vénitiens est celle de deux frères, séparés à la naissance, qui vont se retrouver, par hasard, vingt ans après, à Vérone. Si le premier, riche et prospère (Zanetto), n’est pas pourvu d’une très grande vivacité d’esprit, le second (Tonino), désargenté, est en revanche spirituel, élégant et rusé. Entre quiproquos, duels, mariage arrangé et situations loufoques, les retrouvailles vont être explosives !

Du côté des comédiens, au Théâtre Hébertot, on retrouve des pointures du genre, à commencer par Maxime d’Aboville, sublime dans The Servant, au Théâtre de Poche Montparnasse (pièce pour laquelle il reçoit le Molière du comédien dans un spectacle de théâtre privé, en 2015) et Olivier Sitruk, actuellement à l’affiche de Rupture à domicile, de Tristan Petitgirard, au Splendid. A ne pas manquer…

Egalement à l’affiche du Théâtre Hébertot

C’est l’une des belles réussites de cette saison… et elle revient ! C’est encore mieux l’après-midi, comédie culte déjantée de l’auteur anglais Ray Cooney (adaptée par Jean Poiret et mise en scène, au Théâtre Hébertot, par José Paul) vous fait travailler les zygomatiques grâce à une distribution irrésistible, emmenée par Sébastien Castro et Pierre Cassignard. L’histoire est celle d’un homme politique volage dont l’énième tromperie va prendre des proportions catastrophiques. Un vaudeville moderne à croquer !

>> Pour découvrir, Maxime d’Aboville et Olivier Sitruk, sur la scène du Théâtre Hébertot, dans Les Jumeaux Vénitiens, réservez sans attendre vos places sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS