Skip to content

Articles avec le mot-clé ‘Benoit Solès’

Rupture à domicile avec Olivier Sitruk au Splendid

Délicieuse comédie de mœurs sur les planches du Théâtre le Splendid, cette saison, avec Rupture à domicile, de Tristan Petitgirard. Nommée à la Nuit des Molières 2015, cette pièce croustillante, rythmée et survoltée est portée par un trio pétillant d’acteurs chevronnés, Olivier Sitruk, Hélène Seuzaret et Benoit Solès… Lire


0
Partager
Share Button

Eric Laugerias met en scène Un Monde Merveilleux

Vous en avez assez des débats et  des émissions politiques ? Vous avez besoin d’un break pour vous détendre l’esprit et vous ressourcer ? Cette saison, au célèbre Théâtre le Splendid, découvrez la comédie délirante et revigorante de Didier Caron et Eric Laborie, Un Monde Merveilleux, sur une mise en scène survitaminée d’Eric Laugerias…

Lire


0
Partager
Share Button

Les Amoureux de Carlo Goldoni au Théâtre Dejazet

Le printemps pointe le bout de son nez et transporte avec lui une douce atmosphère d’amour et de volupté… Au Théâtre Dejazet, cette saison, la programmation est d’ailleurs déjà à la roucoulade ! Découvrez sans tarder Les Amoureux, du célèbre auteur italien Carlo Goldoni, sur une adaptation brillante de Marco Pisano. A voir ! Lire


0
Partager
Share Button

Rupture à domicile, rire et émotion à la Comédie Bastille

Payer quelqu’un pour rompre à votre place, vous y avez déjà pensé ? Les Etats-Unis l’ont fait en créant un service de « rupture à domicile », concept quelque peu discutable dont Tristan Petitgirard s’est malicieusement  inspiré pour sa nouvelle pièce à l’affiche de la Comédie Bastille ; un spectacle hautement recommandé ! (Photo :  Fabienne Rappeneau) Lire


0
Partager
Share Button

Bash au Théâtre des Mathurins : la fascination de la violence

Depuis le 29 avril dernier, la pièce choc de Neil LaBute, Bash, a déménagé au Théâtre des Mathurins après un joli succès critique au Théâtre 14. Sur scène, Benoit Solès et Selena Hernandez (qui vient tout juste de succéder à Sarah Biasini), démontrent en trois parties combien il est facile de succomber à la pulsion du meurtre, quelle qu’en soit la motivation : lâcheté, vengeance, morale… Lire


0
Partager
Share Button