Skip to content

Chagrin pour soi : Sophie Forte au Théâtre La Bruyère

Cette saison, au Théâtre La Bruyère, découvrez la toute nouvelle comédie de Sophie Forte et Virginie Lemoine : Chagrin pour soi. Véritable succès du dernier Festival Off d’Avignon, cette pièce drôle et touchante vous dépeint le quotidien d’une femme délaissée par son mari, qui va faire une rencontre… atypique !

Chagrin pour soi, tragi-comédie à quatre mains

Une peine d’amour, ce n’est jamais une sinécure… et Pauline (Sophie Forte) en sait quelque chose ! Maman comblée de deux petites filles, sa vie – bien rangée – va complètement basculer, un beau matin, lorsque son mari (William Mesguich) la quitte. Pas le temps de cogiter, on sonne à la porte… Campé devant elle, un bel homme (Tchavdar Pentchev) se présente : « je suis votre chagrin ». A ses côtés pour surmonter (ou pas) l’insurmontable, ce personnage sibyllin, visible que par elle, est un spécialiste de la dépression amoureuse. Parmi ses anciens clients il compte, notamment, l’illustre Charles Baudelaire… Soutien ou boulet, Pauline va devoir faire avec !

A l’affiche du Théâtre Buffon, au Festival d’Avignon 2017, Chagrin d’amour, petite pépite de création, réussit le pari de faire rire et pleurer, d’amuser et de surprendre. Sublime sur scène, Sophie Forte a également co-écrit la pièce avec Virginie Lemoine, récemment à l’affiche de Piège Mortel, avec Nicolas Briançon. A voir !

> Réservez vos places pour Chagrin pour soi

Egalement à l’affiche du Théâtre La Bruyère

Succès ! Reprise ! Après avoir enchanté le Gymnase, la saison dernière, la pièce de Dominique Coubes, Les fantômes de la rue Papillon, s’offre une prolongation méritée au Théâtre La Bruyère. Sur les planches, on retrouve une nouvelle fois – avec plaisir – l’excellent Michel Jonasz, parfait et juste dans le rôle de Joseph, l’une des victimes de la rafle du Vél’d’Hiv. A ses côtés, pour remplacer Samy Seghir (le jeune comédien révélé dans Michou d’Auber et Neuilly sa mère !), le talentueux Eddy Moniot, vainqueur du concours d’éloquence de Saint-Denis, en 2015. Ce comédien en herbe, révélé au grand public dans le documentaire, A voix haute, de Stéphane de Freitas (diffusé sur France 2), incarne donc Haïssa, tué injustement par la police lors d’un banal contrôle d’identité. A ne pas manquer !

> Réservez dès maintenant vos places pour Les Fantômes de la Rue Papillon

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS