Skip to content

Yvan Attal sur les planches de la Comédie des Champs Elysées

Cette saison, à la Comédie des Champs-Elysées, fin d’une trilogie familiale bouleversante avec Le Fils, nouvelle pièce événement du génial Florian Zeller. Sur une mise en scène subtile de Ladislas Chollat, on découvre un Yvan Attal tout en sensibilité, complètement désarçonné face à un adolescent en plein mal de vivre…

Le Fils, de Florian Zeller

A l’origine de tout, il y a La Mère… Créé en 2010, au Théâtre de Paris (puis repris au Théâtre Hébertot, quatre ans plus tard) ce petit bijou de création, puissant et profond, signé Florian Zeller, offre à Catherine Hiegel un rôle à la mesure de son talent. Sur les planches, elle incarne alors Anne, une mère délaissée par ses enfants, qui va connaitre une véritable renaissance lorsque l’un de ses fils retourne vivre – temporairement – à ses côtés. Sa performance, incroyable, est récompensée du Molière de la comédienne, en 2011. Puis c’est à l’immense Robert Hirsch que Zeller confie le rôle principal du second volet, Le Père. Le succès est fulgurant et les critiques dithyrambique (« pièce la plus acclamée de la décennie », selon The Guardian). Molière du théâtre privé, Molière du comédien, Molière de la comédienne (pour Isabelle Gélinas), la pièce est jouée et récompensée dans le monde entier. Cette saison, à la Comédie des Champs-Elysées, Le Fils vient donc, logiquement, clore cette trilogie familiale magistrale…

L’histoire est celle de Nicolas (interprété par le talentueux Rod Paradot), un adolescent de dix-sept ans dont les parents sont séparés. En plein mal-être, il ne va plus au lycée depuis trois mois et peut se montrer violent avec sa mère (Anne Consigny), chez qui il vit. Le climat est tellement tendu qu’il demande à son père de l’accueillir pour un temps… Celui-ci (Yvan Attal) vient tout juste d’avoir un bébé avec sa nouvelle femme (Élodie Navarre). Si, au début, la situation semble s’apaiser, si Nicolas semble être enclin à prendre de bonnes résolutions, les choses vont pourtant prendre une tournure dramatique…

Sur une mise en scène sobre, au cordeau, de Ladislas Chollat, la nouvelle pièce de Florian Zeller tient ses promesses et nous offre un moment de théâtre hors du temps, ébouriffant, moderne et fort. A voir !

  • Où ? A la Comédie des Champs-Elysées – 15 Avenue Montaigne (8ème arrondissement)
  • Quand ? Jusqu’au 14 juillet
  • Combien ? : Dès 43€

Réservez vos places pour Le Fils

Egalement à l’affiche de la Comédie des Champs-Elysées…

Après avoir conquis les spectateurs du Théâtre Les Déchargeurs, ceux du Studio Hébertot, et ceux du Lucernaire, Michaël Hirsch, le joueur de mots le plus doué de sa génération, débarque à la Comédie des Champs-Elysées ! Laissez-vous séduire par l’univers atypique, drôle et irrésistiblement poétique de ce digne héritier de Devos et Desproges.

  • Où ? A la Comédie des Champs-Elysées – 15 Avenue Montaigne (8ème arrondissement)
  • Quand ? Jusqu’au 30 juin
  • Combien ? : Dès 22€

Réservez vos places pour Michaël Hirsch

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS