Skip to content

Adieu Monsieur Haffmann : Grégori Baquet au Petit Montparnasse

Besoin de vous aérer l’esprit pendant les vacances de printemps ? Laissez-vous tenter par une pièce pleine d’émotion, Adieu Monsieur Haffmannau Petit Montparnasse. Nommée à six reprises à la prochaine cérémonie des Molières, cette petite pépite d’écriture, signée Jean-Philippe Daguerre, est une véritable merveille. Sur les planches, Grégori Basquet exulte…

Adieu Monsieur Haffmann, triomphe au Petit Montparnasse

1942, à Paris. Suite au sombre décret du 29 mai, signé par Carl Oberg, le chef supérieur de la SS en personne, Joseph Haffmann, propriétaire d’une bijouterie est tenu, comme tous les juifs de France, de porter l’étoile jaune. Après avoir réussi à faire passer toute sa famille en Suisse, il décide de rester dans sa boutique. Afin de pouvoir échapper aux rafles des nazis, il propose à son employé, Pierre Vigneau, de lui confier intégralement son commerce, si celui-ci accepte de le cacher – clandestinement – dans la cave du magasin… Le pacte est scellé mais à une condition bien particulière : Monsieur Haffmann doit faire un enfant à la femme de Pierre (qui vient d’être diagnostiqué stérile par les médecins). Courage, peur, jalousie, fierté et orgueil s’entremêlent dans une valse de sentiments.

Prix Théâtre 2017 de la Fondation Barrière, cette pièce émotion, signée et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, offre à Grégori Baquet, un nouveau rôle (celui de Pierre) à la hauteur de son talent…

Molière de la révélation masculine, en 2014, pour Un obus dans le cœur et irrésistible, en 2016, dans Les Cavaliers (de Joseph Kessel, au Théâtre La Bruyère), il réalise ici une prestation remarquable, qui pourrait d’ailleurs être récompensée par un Molière, lors de la prochaine cérémonie, le 28 mai, à la Salle Pleyel. En effet, Adieu Monsieur Haffmann comptabilise pas moins de 6 nominations cette année, dans des catégories très convoitées comme le Molière du Théâtre privé, celui du meilleur comédien, du metteur en scène, du comédien dans un second rôle (pour Franck Desmedt) et de la révélation féminine (pour Julie Cavanna).

A ne pas manquer !

Où ? Au Petit Montparnasse – 31 Rue de la Gaité à Paris (XIVème arrondissement)

Quand ? Jusqu’au 29 avril

Combien ? A partir de 22.8€

> Réservez vos places pour Adieu Monsieur Haffmann

Le Lauréat, de Mike Nichols, également à l’affiche

Souvenez vous, en 1967, Dustin Hoffman crevait l’écran, pour la première fois, aux côtés de la sublime Anne Bancroft, dans Le Lauréat, de Mike Nichols… Cette saison, au Théâtre Montparnasse, Stéphane Cottin met en scène la version pour les planches du film culte. Sur une adaptation de Terry Johnson (repensée en français par Christopher Thompson), retrouvez l’histoire d’amour sulfureuse entre Benjamin Braddock (incarné par l’excellent Arthur Fenwick), un jeune étudiant fraîchement diplômé et Mrs. Robinson, une amie de la famille de 20 ans son aînée (Anne Parillaud, sur scène)… La pièce est également nommée – deux fois – aux prochains Molières, dans les catégories « comédienne dans un second rôle » et « révélation masculine ». Un délice !

> Découvrez tous les spectacles à l’affiche cette saison et réservez dès maintenant vos places sur Ticketac !

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS