Skip to content

7 Morts sur ordonnance, thriller haletant au Théâtre Hébertot

A l’affiche du Théâtre Hébertot cette saison, l’adaptation par Anne Bourgeois et Francis Lombrail du film culte 7 Morts sur ordonnance. A 15 ans d’intervalle, dans une clinique de province, deux éminents chirurgiens trouvent la mort dans des conditions similaires. Victimes de manipulation, ils ont subit le courroux et le harcèlement d’un vieux professeur…

7 Morts sur ordonnance, du film aux planches

Avec un casting de rêve (Michel Piccoli, Gérard Depardieu, Jane Birkin et Marina Vlady), le film 7 Morts sur ordonnance, de Jacques Rouffio, crée l’événement, à sa sortie en 1975. Le scénario, imaginé par Georges Conchon, est tiré d’une histoire vraie… terrifiante ! En 1952, à Reims, un chirurgien émérite abat sa femme et ses deux enfants avant de se suicider. Des années plus tard, un autre brillant médecin, au parcours exemplaire, met également fin à ses jours, dans la même ville et dans les mêmes conditions. Tout porte à croire qu’ils ont été victimes des manipulations sournoises d’un chef de clinique, concurrencé par leur réussite.

Au Théâtre Hébertot, l’adaptation (une première sur les planches) de 7 Morts sur ordonnance, par Anne Bourgeois et Francis Lombrail, reprend à merveille le rythme nerveux et l’atmosphère angoissante du film césarisé en 1976.

Parfait sur scène, Bruno Wolkowitch incarne le Dr Losseray, seconde victime du machiavélique Professeur Brézé (magistral Claude Aufaure). Avec l’aide du Commissaire Giret (Francis Lombrail) et d’un collègue psychiatre (Jean-Philippe Puymartin), il va découvrir qu’il n’est pas le premier à subir le harcèlement psychologique de Brézé et sa famille (Bruno Paviot dans le rôle du fils). Sous les traits du jeune Docteur Berg (celui qui tua sa famille et se suicida 15 ans auparavant), Valentin De Carbonnieres est tout aussi convainquant, tour à tour charismatique, prétentieux et arrogant. Grâce à une mise en scène épurée d’Anne Bourgeois (toujours aussi inspirée), le texte est clairement mis en valeur, tout comme le jeu des comédiens… et la magie fonctionne. A ne pas manquer !

Où ? Au Théâtre Hébertot – 78bis Boulevard des Batignolles (XVIIème)
Quand ? Du 29 janvier au 31 mars

Bande annonce de la pièce 7 Morts sur ordonnance au Théâtre Hébertot

Egalement à l’affiche du Théâtre Hébertot…


Voyages avec ma tante

Henry Pulling, employé de banque à la retraite et célibataire endurci, mène une vie paisible, sédentaire, routinière… Un quotidien calme et tranquille torpillé, un beau jour, par l’arrivée de Tante Augusta, en tout point son contraire. Septuagénaire survoltée, excentrique, hédoniste, un brin rock’n’roll, cette véritable pile électrique embarque son casanier de neveu dans une aventure – internationale – trépidante.

Récompensé par le Molière du metteur en scène en 2015, Nicolas Briançon reprend son adaptation de Voyages avec ma tante, pépite de création signée Graham Greene, cette saison au Théâtre Hébertot. Sur les planches, les exceptionnels Claude Aufaure, Jean-Paul Bordes, Dominique Daguier et Pierre-Alain Leleu interprètent plus de vingt rôles… A voir !

 Voyages avec ma tante

Découvrez toutes les pièces à l’affiche cette saison et réservez vos billets, en ligne, sur Ticketac

Partager
Share Button
Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Vous pouvez utiliser des balises HTML basiques dans votre commentaire. Votre adresse email ne sera pas publiée.

Suivre ce commentaire via son fil RSS